Dungeon of fitness

La Chose

Éléments notables :

Qui croirait que cette créature répugnante à l’anatomie impossible fut à l’origine… un simple lombric ? Le petit ver vivait dans les égouts d’Enrythropotéia, la capitale de l’Anabolie. Rien d’extraordinaire à ce que de la vermine vive dans la fange, certes, mais ce sont plutôt les égouts eux-mêmes qu’il faut considérer : les Anaboliens font un usage quotidien de magie anabolisante et de ce fait, leurs eaux usées sont saturées de ses résidus. Au fil des ans, le corps du ridicule petit lombric a donc muté pour devenir celui d’un monstre tricéphale colossal. En revanche, son intellect, bien que plus développé que celui d’un ver de terre, reste fortement limité. En plus d’être effrayante et dangereuse, cette créature est par-dessus tout agaçante. Attirée par les phéromones contenus dans la transpiration, elle aime investir les coins sombres des salles d’entraînement afin de déranger, par tout moyen, les sportifs. Elle peut chanter maladroitement ou murmurer des rumeurs, ce qui a pour affreuse conséquence de perturber les athlètes durant leur entraînement.

Anabo le Sec, fourbe parmi les fourbes, a capturé la Chose pour l’ajouter à sa collection d’animaux rares et exotiques, la soustrayant par là même à la vindicte populaire (car, au bout d’un moment, ça va bien d’avoir un gros tas visqueux collé à soi, mais on aimerait pousser de la fonte tranquilles !). Ayant constaté le potentiel d’agacement de la créature et nourrissant une haine profonde envers Tasmina et son culte, il a lâché la bête dans les couloirs du Temple de la Déesse afin de gêner les aventuriers qui voudraient le libérer.

Dans le jeu :

Cette chose est l’incarnation de tout ce qui nuit à l’entraînement en une forme monstrueuse. Elle perturbe vos plans !